Résistance

resistances

Véritable cœur du clearomiseur, la résistance permet, grâce à son fil résistif et sa matière absorbante, de chauffer le e-liquide afin de le transformer en vapeur.

Il est bon de changer la résistance toutes les 1 à 3 semaines selon votre utilisation, ou dès que le e-liquide changera de couleur ou que le goût est altéré cela signifiera que votre résistance s'encrasse.

?
?

FAQ Résistances

Qu'est ce qu'une résistance ?

La résistance est la partie consommable de votre cigarette électronique. Elle se remplace donc une fois usagée.
Elle chauffe le e-liquide pour produire de la vapeur et délivrer les arômes.
Une résistance est composée de fibre de coton et d’un résistif qui, sous forme de fil, ou de bande métallique dans le cas des résistances en mesh (tissu maillé).

Le plus souvent les résistances sont pré-montées. Il s’agit des résistances toutes faites qu’on utilise le plus fréquemment dans nos clearomiseurs. Ces résistances sont le moteur de votre cigarette électronique, elles se composent d’une armature en acier, de fils résistifs et d’une fibre (souvent du coton) qui absorbe le e-liquide.

Quand faut-il changer sa résistance ?

La résistance a une durée de vie limitée, les signes d’usure d’une résistance peuvent prendre différentes formes :

  • Une altération des saveurs goût de brûlé persistant
  • Une diminution visible de la production de vapeur

Sa durée de vie varie entre deux et trois semaines (en fonction de l’utilisation ou du e-liquide).
Plus il y a de glycérine végétale dans la composition de votre e-liquide, plus vite la résistance va se détériorer ou endommager votre matériel. Par exemple : une résistance mal amorcée, c’est-à-dire qui est neuve, sèche, qui n’est pas suffisamment imbibée de liquide, va brûler la fibre dès le premier appui sur le bouton
Avec des e-liquides forts en VG (glycérine végétale) ou en arômes par exemple, la durée peut être d’une semaine ou moins.
Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour déterminer la durée de vie d'une résistance de cigarette électronique :

  • la qualité du fil résistif et de la fibre de coton
  • la fréquence de vape
  • le type de e-liquide vapoté

Quel liquide utiliser pour ma résistance ?

Pour que votre résistance fonctionne correctement, vous devez l'associer à un e liquide ayant le taux de PG/VG approprié.
Plus votre résistance va être basse, plus elle va chauffer et plus les arrivées de e liquides vont être larges. Pour éviter les fuites, on préférera utiliser avec ces résistances un e liquide ayant un taux de VG élevé.
Pour une résistance haute, il faudra plutôt opter pour un e liquide composé majoritairement de PG (propylène glycol) car la VG aura tendance à encrasser plus rapidement vos résistances.
Pour résumer :

  • Résistance basses en dessous de 0.8Ω (subohm)
    • plus de puissance Watts
    • plus de vapeur
    • plus de consommation du e-liquide
    • taux de nicotine et de PG faibles
  • Résistance hautes au-dessus de 0.8Ω
    • moins de puissance Watts
    • moins de vapeur
    • moins de consommation du e-liquide
    • taux de nicotine et de PG élevés

Comment augmenter la durée de vie de ma résistance ?

  • Un bon amorçage dès la mise en place d’une nouvelle résistance
  • Éviter d’enchaîner des bouffées successives très rapprochées. La résistance n’a alors pas le temps d’être imbibée de e-liquide
  • Respecter la plage de la puissance en watts indiquer par le fabricant
  • Surveiller le niveau du réservoir car c’est souvent un réservoir presque vide qui est la cause d'un dry hit (goût de brûlé).

Les Ohms c'est quoi ?

l'Ohm (Ω) est l’unité de mesure d'une résistance électrique. La valeur en Ohm (Ω) détermine la capacité de la résistance à chauffer votre e-liquide.

Une valeur en dessous de 1.0Ω (qu'on appelle subohm) chauffe davantage qu’une valeur au-dessus de 1.0Ω, ce qui a des conséquences sur la production de vapeur de votre cigarette électronique. Une résistance basse procurera une sensation en gorge plus intense si on utilise un e-liquide avec beaucoup de nicotine,ce qui peut occasionner une gêne chez le vapoteur, c’est pourquoi on associe les résistances très basses avec des taux de nicotine très bas, 3 mg/ml par exemple, voire 0 mg/ml. Enfin, les résistances basses (sub ohms) demandent une plus grande puissance (exprimée en Watts sur votre matériel) pour chauffer.

A l’inverse, les résistances hautes (de 0.80Ω à 1.60Ω environ) n’ont pas besoin de beaucoup de puissance. C’est pourquoi on les trouve aussi sur les petites cigarettes électroniques (type POD/ Tube) qui permettent de vapoter des e-liquides avec des taux de nicotine plus élevés.

Le choix d’une résistance pour cigarette électronique dépend aussi de vos goûts et de vos attentes : plus de saveurs ou plus de vapeur.

Les résistances « intermédiaires » en 0.40Ω, 0.50Ω, sont vraiment un excellent choix car elles proposent souvent un bon équilibre entre ces deux facteurs. Et elles ne sont pas excessivement gourmandes en puissance.

Ajouté au panier !
Quantité
Continuer mes achats